Welcome to the European Free Alliance (EFA)

Salutation du Président de l'ALE / EFA Party President François Alfonsi.

(Below in English)

 

 

En tant que nouveau président de parti de l’Alliance Libre Européenne et en tant que premier Corse à occuper cette position, mon souhait est d’améliorer la visibilité de l’ALE au cours de la période allant de 2016 à 2019.

Depuis sa création en 1981, et grâce à l’engagement des membres du parti représentant de nouveaux États émergents, des nations sans État, des régions et minorités en Europe, l’ALE n’a cessé de défendre et de promouvoir un autre type d’Europe, l’Europe des Peuples.

Le travail de l’ALE s’appuie sur deux piliers, à savoir la diversité culturelle et linguistique en Europe et le droit à l’autodétermination. Nos activités ont pour objectif d’assurer la mise en œuvre de ce droit, ainsi que de développer et de promouvoir la diversité culturelle et linguistique en Europe.

Nous nous concentrons sur l’autodétermination, parce que nous croyons que tous les peuples ont le droit de décider de leur propre avenir, qu’ils ont le droit de choisir démocratiquement et sans contraintes, le type de gouvernement et de société dans laquelle ils veulent vivre. C’est la raison pour laquelle nous soutenons le processus actuel d’autodétermination. L’ALE accueille les nouveaux États membres qui rejoignent l’Union européenne via un élargissement interne consécutif au choix démocratique d’un peuple. ?

L'Assemblée Génerale 2016 de Aiacciu m'as honoré d'un deuxième mandat et d'une responsabilité encore majeure; l'un de mes principaux objectifs d'ici au 2019, il serait de promouvoir la coopération entre les partis membres de l'ALE au gouvernement et entre les nations sans état de la méditerranée (Catalogne, Corsica, Îles Baleares, Valence, Sardaigne et autres). Nous, on peut y réussir, pour le bien-être de nos peuples.

Le second pilier de notre travail vise à promouvoir et à préserver la diversité. Les langues, les cultures et les nations européennes constituent une richesse pour l’Europe et doivent être protégées et renforcées si nous voulons que l’Europe soit un projet de paix, de prospérité et de justice, ainsi qu’une réalité économique florissante.

 

L’ALE elle-même est un organisme diversifié. Les membres de l’ALE reflètent la riche palette des réalités, contextes, identités et espoirs pour l’avenir de chacune des nations ou régions représentées. La reconnaissance de cette diversité, la cohésion et la collaboration interne ont toujours été des éléments clés pour les membres de la l’ALE, étayant la plate-forme politique pro-européenne à laquelle ils appartiennent : l’ALE. Une telle cohésion n’est possible que si la diversité interne de l’ALE est gouvernée par les mêmes exigences de respect et de solidarité que l’ALE plaide à l’extérieur.

Grâce à la collaboration entre les membres de l’ALE, les échanges d’informations, les bonnes pratiques et les expériences en découlant, l’ALE arrive à porter au niveau européen les thèmes et préoccupations essentielles de ces nations, régions et minorités nationales européennes. En tant que plate-forme européenne, l’ALE œuvre à la promotion d’une alternative démocratique aux structures de pouvoir existantes, établies par les États membres de l’Union européenne ; l’ALE place au cœur de l’agenda européen les préoccupations et intérêts des nations sans État, des régions et minorités nationales et défend l’idée d’une « Europe des Peuples ».

En 2007, l’ALE a fait un pas en avant et a démontré sa maturité et sa confiance en créant la Fondation Centre Maurits Coppieters (CMC), qui est depuis lors reconnue par le Parlement européen comme « fondation politique au niveau européen ».

Je vais investir dans « mon parti » qui continuera à représenter ceux qui, en Europe, sont sous-représentés, ou ne sont, tout simplement, pas représentés. Nous seront porteurs de leurs messages. Il est temps d’agir, l’HEURE de l’autodétermination est venue.

François Alfonsi, Président de l’ALE

-----------------------------------------------

As the  European Free Alliance Party President and first Corsican in this position I would like to work towards a better EFA’s visibility in a historical time frame 2016-2019.

Since EFA’s foundation, in 1981, and thanks to the commitment of the party members representing emerging new states, stateless nations, regions and minorities of Europe, the EFA has constantly defended and promoted another kind of Europe, the Europe of the Peoples. ?There are two key pillars to EFA’s work: European cultural and linguistic diversity and the right to self-determination. Through our activities we aim to ensure the implementation of this right along with the development and promotion of European cultural and linguistic diversity. ?We focus on self-determination because we believe that all peoples have the right to decide their own future; the right to choose, democratically and without any kind of impositions, the model of government and society that they want for themselves. Therefore, we support the current process of self-determination. EFA welcomes new Member States to the EU that join through an internal enlargement following a democratic choice of the people. ?

The second pillar of our work focuses on the promotion and preservation of diversity. European languages, cultures, and nations are a richness for Europe, something that needs to be protected and strengthened if we want Europe to be a project of peace, welfare and justice, as well as an economically prosperous reality.

The 2016 General Assembly in Aiacciu honored me with a 2nd mandate and an even bigger responsibility; one of my main goals until 2019 will be to promote cooperation between EFA member parties in power and stateless nations in the Mediterranean (Catalonia, Corsica, Sardinia, Balearic Islands, Valencia and beyond). We can do that on our own and for the well-being of our people.

EFA itself is a diverse body. EFA members reflect a rich assortment of European realities, backgrounds, identities, and hopes for the future of each of the nations or regions represented. Acknowledging this diversity, internal cohesion and cooperation have always been key elements for EFA members that underpin the pro-European political platform to which they belong: the EFA. Such cohesion is only possible if the internal diversity of EFA is itself governed by the same requirements of respect and solidarity that EFA is externally advocating.

Through the cooperation between the EFA members, and the exchange of information, best practices and experiences resulting from this, EFA manages to bring to the European level the main topics and concerns of these European nations, regions and national minorities. EFA, as a European level platform, works to promote a democratic alternative to the existing power structures established by EU Member-States, it puts the concerns and interests of the stateless nations, regions and national minorities at the heart of the European agenda, and defends the idea of a “Europe of the Peoples”.

In 2007, as a clear sign of maturity and confidence, the EFA took a step forward by creating the Centre Maurits Coppieters (CMC) Foundation which has been  recognised, ever since, as a “political Foundation at the European Level” by the European Parliament.

I will invest in “my party” who will continue to represent those in Europe who are under-represented or simply not-represented. We will bring their message. It’s TIME, time for self-determination.

François Alfonsi, President of EFA

 

 

Back to top